IMG 0080Le Volontariat souhaitait étendre son  action à des villages plus éloignés, pour des familles nécessiteuses. Démarré en 2017, le projet Kilinjikuppam a véritablement pris son essor en 2018. Le comité de Paris contribue à financer la rénovation des installations.

 

(Mis à jour en mars 2020)

A la fin des années 60, le Volontariat s'est installé dans le quartier d'Uppalam, insalubre et extrêmement pauvre à cette époque. 50 ans plus tard, les besoins ne sont plus les mêmes, la grande pauvreté s'éloigne de la proche banlieue. Elle reste en revanche très présente au-delà.

Fort de ce constat, le Volontariat a donc décidé de pousser son action un peu plus loin. Après avoir mené des études dans les villages environnants,  le village de Kilinjikuppam (à 14km de Pondichéry) a été retenu. Celui-ci est suffisamment proche du Volontariat pour que les équipes puissent superviser et contrôler périodiquement le programme. Les besoins sont immenses, 120 familles y habitent. Les besoins exprimés en priorité par la communauté étaient une crèche pour les tout-petits du village et une aide aux enfants pour les cours du soir.

C’est donc à ces 2 priorités que les équipes du Volontariat se sont attelées en 2018. Mais les réalisations ont encore avancé en 2019 et 2020.

 Avant toute chose, il a fallu trouver un endroit pour assurer ces 2 fonctions. Une église désaffectée existait. L'Archeveché a accordé au Volontariat une concession gratuite pendant 10 ans avec tacite reconduction. 

Le comité de Paris a participé au financement de la première tranche de rénovation du bâtiment existant, ainsi qu'au financement du fonctionnement de l'accueil des enfants :

 Auvent  Bebes creche Kilinjikuppam  Bebes creche Kilinjikuppam
 Centrale de purification 1  Centrale de purification 2  Auvent profil

 

  • Crèche

La crèche accueille aujourd'hui une vingtaine d'enfants. Elle fonctionne toute la journée. Jeux, jouets, activités manuelles, toute l'expérience du Volontariat en matière d'accueil des tout petits se manifeste ici aussi, permettant aux enfants un apprentissage de qualité, dans un environnement propre, vaste et bienveillant.

 

  • Cours du soir

 Nous  pouvons désormais accueillir dans ce lieu tous les soirs après l’école jusqu'à 120 enfants pour les activités péri-scolaires (yoga, karaté, danse, cours d'informatique) et pour le suivi du travail scolaire quotidien. Le batiment avait déjà été prolongé par une dalle en ciment, qui a ensuite été recouverte par un auvent, afin de pouvoir y installer les enfants également pendant la saison des pluies.

 

  • Sur le plan sanitaire 

Un système de purification d'eau a été installé, permettant à toutes les familles d'avoir accès à 20 litres d'eau potable par jour.

Un emploi a été créé : c'est une villageoise qui est chargée, chaque jour, de délivrer un permis de tirer de l'eau à hauteur de 20 litres.

Tous les enfants ont eu une nouvelle visite médicale à l'automne et ceux nécessitant des soins particuliers ont été dirigés vers les hôpitaux appropriés. Une infirmière du Volontariat est présente à plein temps sur place, ainsi qu’un membre du dispensaire, à mi-temps.

 

En 2019, le Comité de Paris a participé à la construction d'un batiment qui comprend maintenant une cuisine, une remise, et 2 toilettes.

 

 Cuisine 1  Cuisine 2  Cuisine exterieur